Monabiphot - Erasmus Mundus

Master Photonique Moléculaire pour les bio et nanotechnologies Erasmus Mundus
Master Photonique Moléculaire pour les bio et nanotechnologies Erasmus Mundus

Photonique Moléculaire pour les bio et nanotechnologies

Ce parcours en deux ans forme de futurs chercheurs ou ingénieurs aux fondements théoriques et à la pratique expérimentale de technologies génériques situées en amont de la nanobiologie et des télécommunications fondées sur des principes de photonique moléculaire

Objectifs

Ce master 2 offre une formation unique dans le domaine innovant de la photonique moléculaire pour les télécommunications et la biologie.

Les compétences sont acquises à un haut niveau d'interdisciplinarité dans des domaines de technologies émergentes et permettent de développer des concepts et applications originales en vue de percées technologiques. 


Organisation de la formation


Le master M2 de Photonique Moléculaire est organisé autour d'un tronc commun. 
Il comporte des enseignements sur l'interaction lumière-matière, les nanosciences, et l'ingénierie moléculaire, ainsi que des enseignements de mise à niveau selon l'origine des étudiants : 

  • physique pour les étudiants venus des cursus de biologie, 
  • biologie pour les étudiants venus des cursus de physique ou de chimie.

Trois parcours sont ensuite proposés aux étudiants :

  • Optoélectronique hybride
  • Biophotonique
  • Matériaux et composants photoniques et biophotoniques

Partenariats

Le M2 s'appuie principalement sur les projets de recherche de l'Institut d'Alembert, dont les membres enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs assureront les enseignements et proposeront des structures d'accueil pour les stages en laboratoire.


Liste des laboratoires d'appui labellisés

LPQM, ENS Cachan - CNRS (Physique)
LBPA, ENS Cachan - CNRS (Biologie) 
PPSM, ENS Cachan - CNRS - CNAM (Chimie) 
SATIE, ENS Cachan - CNRS - CNAM - Université de Cergy-Pontoise (Électronique)
Équipe Biomis (Antenne de Bretagne) (Microfluidique)

Débouchés

Les débouchés naturels de cette formation sont les suivants :

  • Thèse en milieu académique ou industriel, suivie d’une carrière académique (Chercheur ou enseignant-chercheur en sciences physiques, biologiques, ou bio médicales) ou industrielle
  • Ingénieur d’études  dans un institut de recherche ou en entreprise
  • Ingénieur de recherche dans les organismes de recherche publics (après le doctorat)
  • Cadre des entreprises de technologies de l’information et de biotechnologies